Flux RSS

Boxe australienne

Publié le
Photos SAQ et Wine Rack

Photos SAQ et Wine Rack

«Dans ce deuxième round du match de boxe opposant un kangourou et un wallaroo, que le défendeur décrit comme un mélange entre un wallaby et un kangourou, le kangourou gagne.»

C’est en ces termes imagés que le juge de la cour fédérale Sean Harrington amorce le jugement qu’il s’apprête à rendre. Les juges ne sont pas une espèce qui nous habitue à verser dans l’humour lorsqu’ils prennent la plume.

Cela dit, ce que le kangourou gagne, c’est une toute petite manche préliminaire d’une guerre que se livrent les producteurs de deux des vins qui sont, pour des raisons que je n’arrive toujours pas à m’expliquer, parmi les plus vendus au Québec.

Je passerai brièvement sur le verdict. Ça n’intéressera que les amateurs d’avocasseries. En gros, il décide que le litige entre les deux géants sera tranché sur le fond, et que le montant des indemnités dues par le perdant seront, s’il y a lieu, déterminé dans une seconde procédure.

Mais ce que ce jugement nous apprend surtout, c’est que Casella Wines, maison australienne productrice de la gamme de vins Yellow Tail, poursuit le conglomérat mondial Constellation Brands pour violation de sa marque de commerce en ayant mis sur le marché les vins Wallaroo Trail, importés en conteneurs et embouteillés au Québec. Un liquide très populaire au Québec sur les rayons de la station service du coin. À un point tel que le shiraz Wallaroo Trail est devenu le vin le plus vendu au Québec toutes catégories confondues.

«Casella Wines PTY Limited, une corporation australienne, est propriétaire de la marque de commerce canadienne Yellow Tail & Kangaroo Design. Une marque utilisée au Canada pour vendre le vin Yellow Tail», écrit le juge.

Pas besoin de vous faire un dessin pour vous expliquer ce qu’on voit sur l’étiquette de ce vin vendu, lui, en succursales du monopole d’État.

«(Casella) allègue que le défendeur (Constallation) directement ou par l’entremise de ses distributeurs vend au Canada des vins dont la marque de commerce portent à confusion. Le vin en question est vendu sous le nom Wallaroo Trail, qui est aussi une marque de commerce. Wallaroo Trail est vendu en épiceries et dépanneurs au Québec depuis 2007 et dans les boutiques Wine Rack (propriété de Constellation) en Ontario depuis 2010. L’étiquette du Wallaroo Trail représente un kangourou coloré», résume encore le juge.

L’affaire suivra son cours devant le Tribunal fédéral. Je ne me prononcerai pas sur qui devrait gagner ou perdre, ce n’est pas de mon ressort. Il faut cependant dire que Yellow Tail semble être arrivé sur notre marché un an avant l’autre, en 2006, et que la marque existait bien avant.

Parmi les moyens de défense de Constellation accuse Casella de charrier en réclamant des dommages à partir de 2007 alors qu’elle n’a attendu qu’en 2013 pour déposer sa poursuite.

«Casella sait depuis 2008 que Wallaroo est sur le marché, mais lui a laissé le champ libre pour lui permettre de hausser dramatiquement sa part de marché avant de bondir», image encore le juge pour résumer l’argument de Constellation qui, en contrepartie, poursuit également Casella.

Aux Etats-Unis, un litige similaire entre les deux sociétés s’est réglé hors cour en des termes demeurés confidentiels.

Le jugement soulève aussi au passage un fait intéressant.

«L’autre question soulevée est la provenance des raisins. Le demandeur (Casella) est suspicieux quant à l’affirmation que le vin (Wallaroo) vendu au Québec est fait seulement de raisins d’Australie, étant donné la situation en Ontario», écrit le juge Harrington.

En effet, tous les Wallaroo vendus en Ontario contiennent une part de raisins d’origine ontarienne. C’est bien écrit sur l’étiquette.

«L’inquiétude est qu’il pourrait y avoir fausse représentation au Québec quant à la provenance des raisins. Cette question doit aussi être résolue», poursuit le magistrat, résumant toujours la position de Casella.

Une suspicion à laquelle répond d’emblée Constellation.

«Le Wallaroo Trail québécois est fait à 100% de raisins australiens. En Ontario, tous les vins vendus sous la bannière Wine Rack doivent contenir un minimum de 25 % de contenu produit en Ontario. Comme le Wallaroo Trail n’est vendu en Ontario uniquement par la bannière Wine Rack, il contient 75% de vin australien et 25% de vin ontarien. Les deux vins sont étiquetés à l’avenant, puisque ce sont deux vins différents», m’a expliqué une porte-parole du gérant mondial.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :