Flux RSS

Attention : contenu explosif !

Publié le

Chaque fois que je vois les pilotes de Formule Un gaspiller des litres de champagne sur les podiums, je ne peux m’empêcher de crier au meurtre. Car c’est de ça dont il est question. Même s’il ne s’agit que de Mumm Cordon rouge, qui n’est pas ma tasse de thé, c’est un crime. L’assassinat du fruit du travail des centaines de petits vignerons qui fournissent la grande maison au terme d’étés de labeur dans le vignoble. Le fruit du travail des hommes et de la richesse de la terre. Tout cela pour étaler son succès. Enfin, peut-être suis-je un peu trop romantique quand vient le temps de parler de ces bulles que j’aime tant…

Dans la vraie vie, c’est avec la plus grande précaution que je débouche les bulles. Sans bruit si possible, et évidemment sans fontaine ! On ne veut laisser échapper la moindre goutte du précieux liquide.

C’est donc toute une surprise que j’ai eue récemment en décapsulant une bouteille de «cidre bouché», la méthode traditionnelle normande, nouveauté du domaine québécois Antolino Brongo, de Saint-Joseph-de-Lac.

Baptisé Alea Jacta Est, du millésime 2010, il est le nouveau né de ce domaine Antolino Brongo, connu pour produire des cidres de glace parmi les meilleurs de la province, dont le célèbre Cryomalus. Alea Jacta Est est le résultat d’une récolte de pommes qui ont subi le gel hivernal, pressées à un degré sous zéro comparativement à moins cinq pour les cidres de glace. Donc, moins de sucre et moins d’alcool à prévoir. Elles sont ensuite vinifiées en pétillant naturel.

Le hic, c’est que mal préparé à ce qui allait se produire, j’ai retiré d’un coup sec la capsule de la bouteille (une capsule comme celles que l’on trouve sur une bouteille de bière), après l’avoir transportée quelques minutes en voiture. Une fontaine d’un bon mètre de haut a jailli. La cuisine était dégoulinante, et moi, j’avais pris une douche. Collante en plus. Mais le grand malheur, il ne restait plus que la moitié du liquide dans la bouteille.

C’était une grande déception, car le peu de cidre restant nous a emballé par sa matière charmeuse et raffinée. Le fait que les pommes utilisées pour le concocter aient subi le froid québécois donne à ce liquide un petit côté doucereux, mielleux, floral et de pomme cuite. Cuite mais sans sucre, ce qui confère à ces bulles une fraîcheur remarquable malgré l’opulence du liquide.

Pour la seconde bouteille, j’ai opté pour une autre tactique. Je n’ai pas déplacé la bouteille pendant 24 heures. Installé sur la terrasse, dehors, j’ai délicatement soulevé la capsule pour ne laisser passer qu’un peu d’air. Ainsi, la pression s’est doucement relâchée. Je l’ai ainsi maintenue pendant cinq minutes avant de décalotter la bouteille complètement, sans en perdre une goutte, ou presque.

Patricio Brongo explique que ce produit est naturel et vivant, ce qui explique son instabilité.

«Alea Jacta Est est, disons, très nature, donc vivant! Sans filtration ni dégorgement, il garde tout son côté sauvage. Nous sommes à penser qu’il faudra dégorger pour le futur car le sucre résiduel est les lies continuent la prise de mousse… Mais c’est tellement bon que le sacrifice en veut la peine!», a expliqué le producteur, Patricio Brongo.

Alors, je vous recommande sans hésiter ce produit québécois unique, original et savoureux. Mais vous implore d’user de la plus grande prudence à l’ouverture si vous ne voulez pas être obligés de porter un masque de plongée pour mener à bien cette délicate opération.

Disponible au Marché des saveurs du Québec, au marché Jean-Talon à Montréal, chez le producteur et dans plusieurs restaurants. Coût : 21$.

Voici quelques autres vins que nous avons dégustés récemment.

Domaine de Bellivière, Les Rosiers, Jasnière 2009, Code SAQ : 11153205, 27,60$

Cépage : chenin

Nous avons été séduits, encore une fois, par un sublime chenin de la Loire issu d’agriculture bio, opulent, puissant, gras et très minéral. Au nez, on détecte surtout le miel, l’ananas bien mur, mais en bouche, s’ajoutent des notes d’épices et de noix. Très long en bouche, élégant, ce vin demi-sec est porteur d’une petite trace de sucre résiduel, qui passe très bien vu la fraîcheur relative du vin. Bu avec un foie gras poêlé à la confiture de poire et gingembre, nous avions là un mariage parfait !

Note : 8,5/10

Domaine Valette, Mâcon Chaintré 2008, Code SAQ : 10224526, 28,05$

Cépage : chardonnay

La mâconnais est cette région du sud de la Bourgogne voisine du Beaujolais. Autour de Mâcon, plusieurs petites appellations donnant des chardonnays remarquables, comme Mâcon-Vinzelles, Mâcon-Igé, Viré-Clessé ou la plus connue, Pouilly-Fuissé. Et il y a Mâcon-Chaintré, tout près de la précédente. Nous nous attendions à un chardonnay opulent, tout en rondeur. Au nez, difficile à dire puisque très subtil. On y détecte des agrumes. Mais en y goûtant, nous avons dû réviser notre position. Nous avons ici un chardonnay vif, tendu et très minéral. Des notes de pamplemousse blanc et de citron, un petit côté salin. Il me semble qu’il accompagnerait à merveilles les huitres. C’est assurément un vin de gastronomie, et à ne pas boire seul. Étant donné son acidité marquée, nous croyons aussi qu’il vivrait très bien quelques années en cave, et y gagnerait en finesse.

Note : 8/10

Domaine la Montagnette, Côtes du Rhône Villages Signargues 2011, Code SAQ : 11095949, 16,10$

Cépages : grenache, syrah, carignan, mourvèdre

En apercevant le tonitruant 15 % de pourcentage d’alcool sur le bouteille, je ne m’attendais pas au final à parler de fraîcheur pour décrire ce vin. Et pourtant, dès le nez, on détecte des parfums de cassis et autres petits fruits noirs acidulés. En bouche, s’ajoute la framboise, des épices, et du poivre. Les tanins sont bien présents, mais sans dureté, et une petite pointe d’acidité en finale lui donne du pep. Dégusté avec de la picanha, cette coupe de bœuf brésilienne, en croûte de sel de mer et délicatement braisée, nous nous sommes régalés. Excellent rapport qualité-prix.

Note : 8/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :