Flux RSS

Rencontre avec un rhinocéros du vin

Publié le

Écrit par Valérie Dufour

Pour trouver la maison Spinetta sur les collines de Castagnole Lanze, il faut avoir de bonnes indications.

Elle a beau produire des vins spectaculaires connus et reconnus des amateurs de vins de la planète à cause de leur emblématique étiquette, la famille Rivetti a le succès modeste. Mais c’est avec un grand sourire que Manuela a accueilli pendant tout un après-midi la Bande des vins dans leur propriété charnière du piémontais.

«Vous prenez le temps de vous déplacer pour nous rencontrer, il est donc normal que je prenne le temps de vous raconter notre histoire», nous explique simplement Manuela au milieu de centaines de barriques de leur immense cellier. Manuela est responsable des ventes italiennes et des visites aux vignobles de cette entreprise familiale, propriété des trois frères Rivetti, Bruno (son père), Carlo et Giorgio.

La salle des barriques

Cette famille de vignerons a travaillé fort avant de se hisser au sein de l’élite du Piémont. Dans les années 1890, le grand-père des propriétaires est parti en Argentine dans le but de faire fortune et de revenir en Italie pour acheter des terres et y faire de grands vins. Il n’y est pas arrivé, mais son fils Giuseppe, lui, a réussi à réaliser le rêve de son père en achetant un vignoble en 1977. Celui que l’on surnommait Pin s’est donc établi en haut de la colline (La Spinetta en piémontais) et il a commencé à produire du Moscato d’Asti, ce petit pétillant sucré prisé pour l’apéro. «Dans les années 1980, le barbera était considéré comme un cépage plutôt moyen. Les gens faisaient pousser du moscato et du nebbiolo. Nous avons été les premiers à produire des vins de moscato provenant d’une seule parcelle et nous avons par la suite fait notre nom en faisant la même chose avec le barbera», souligne notre guide. Si le moscato est aujourd’hui éclipsé par les autres vins de la maison, il reste la pierre angulaire de l’histoire de ce vignoble et c’est le produit qui arrive le plus rapidement en rupture de stock.

Quand vient le temps des vendanges, le raisin est rapidement amassé et pressé le matin, car les grappes doivent demeurer froides pour permettre le développement en cuve inox du gaz carbonique qui rend le vin effervescent au cours des 20 jours de fermentation. «Quand nous étions petits, notre mère faisait la sieste à tous les après-midi et elle nous laissait faire ce qu’on voulait tant qu’on ne la dérangeait pas. Nous avions l’habitude de voler du moscato dans les réservoirs. Alors, pour moi, le moscato me rappelle toujours de bons souvenirs», ajoute-t-elle.

Les frères Rivetti ont rapidement saisi le potentiel du barbera et ils ont produit leur premier rouge en 1985, le Barbera Cà di Pian, un vin de qualité constante d’un millésime à l’autre que l’on retrouve couramment sur les tablettes de la SAQ. Puis, en 1989, ils lancent le Pin en l’honneur de leur grand-père. Mais c’est en 1995 que le véritable cataclysme se produit quand la famille Rivetti obtient les permis pour produire son premier Barbaresco.

Les vignes de la Spinetta

«Nous avons dû obtenir une permission spéciale pour pouvoir embouteiller le Barbaresco dans notre cuverie de Castagnole Lanze», explique Manuela. Et cette permission a fait grincer des dents, puisque la famille Rivetti ne faisait pas partie de l’establishment de Barbaresco, même si techniquement l’appellation est à un jet de pierre de ses installations. Et pour souligner cet accomplissement, les frères Rivetti ont décidé de coller une nouvelle étiquette pour leur Barbaresco. Ils ont choisi une vieille image de Rhinoceros. «On voulait fêter cette réussite qui avait nécessité d’importants investissements. On a choisi cette image qui date de 1515, car l’histoire de cette image était inspirante», poursuit Manuela. Pour la petite histoire, le roi du Portugal avait envoyé un rhinocéros au pape de l’époque et cet artiste a dessiné l’animal sans jamais l’avoir vu, car l’animal est mort durant le voyage. Mais cette étiquette d’abord réservée aux Barbaresco de la maison a tellement connu de succès, que la maison a décidé d’utiliser le rhinocéros dans l’élaboration de toutes ses étiquettes, du Moscato jusqu’au Barolo. Car la maison produit également du Barolo depuis 2000. «Comme nous n’avons pas eu la permission d’embouteiller ici, nous avons construit une nouvelle cuverie à Grinzane Cavour. Pour nous, il s’agit d’une autre étape charnière», insiste-t-elle.

L’emblématique rhinocéros

La Spinetta produit aujourd’hui 650 000 bouteilles par an: 4% de Barolo, 8% de Barbaresco, 24 % de Sangiovese, 10% de Pin et Langhe Nebbiolo, 22 % de Barbera, 30 % de Moscato et 2 % de Chardonnay/Sauvignon. Lors de notre visite, Manuela nous a fait déguster une dizaine de vins. Le Moscato était particulièrement impressionnant, mais aussi le Barbera Superiore et le Barbaresco Valeriano. La dégustation du millésime 2006 de ce dernier flacon nous a laissé le pied dansant. Un grand vin, toute en finesse et en délicatesse. Et pour les amateurs de vendanges tardives, le passito de la famille (une toute petite production de 4000 demi-bouteilles), le Oro, est un pur délice.

Quelques représentants de la famille…

«Aujourd’hui, nous sommes propriétaires de 65 hectares en Toscane et de 100 hectares dans le Piémont. Notre production se fait en grande partie en biodynamie, car nous n’utilisons pas d’engrais chimiques ou d’herbicides. Nous labourons également entre les rangs avec des chevaux et nous épandons du fumier sur le sols à tous les deux ans», précise Manuela.

Producteur sympathique

Et durant notre séjour dans la région d’Alba, nous avons loué une maison dans le petit  village pittoresque de Castellinaldo. La propriété appartient au sympathique couple de producteurs de vin de l’appellation Roero Marina et Emilio Marsaglia.La petite entreprise produit des vins honnêtes et abordables. Leur vin blanc sec, leur spumante et leur passito faits avec de l’arneis sont des produits particulièrement intéressants. Si vous passez par Alba et cherchez un toit à 15 minutes de route d’Alba, de Barbaresco et de Barolo, cette maison sera parfaite pour vous. On y a notamment accès à un joli jardin avec vue panoramique où poussent cerises et pêches.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :