Flux RSS

Raspipav (qu’est-ce que ça mange en hiver?) et suggestions de la semaine

Petit détour avant d’y aller de nos suggestions hebdomadaires, pour vous rappeler ce dont je vous parlais la semaine dernière.

Après la Grande dégustation de Montréal (anciennement le salon des vins et spiritueux) qui, en s’installant pour la première fois à la fin d’octobre, a pris tout l’espace médiatique, il faut bien rappeler que le salon des vins d’importation privé, lui, a toujours lieu dès aujourd’hui, comme à chaque début novembre depuis quatre ans!

Ce salon, organisé par le Regroupement des Agences Spécialisées dans la Promotion des Importations Privées des Alcools et des Vins (RASPIPAV), est tout à l’inverse de la Grande dégustation, le salon des petits importateurs de vin, des petits vignerons, artistes passionnés de leur terroir, producteurs de vins singuliers qui sortent des sentiers battus. Vous aimez le vin, avez l’esprit ouvert et soif de découvertes? Vous adorerez ce salon qui se tient donc les 6 et 7 novembre au marché Bonsecours à Montréal, et le 9 novembre aux Espaces Dalhousie de Québec. 500 vins y seront présentés, et beaucoup de vignerons y seront pour tenter de vous contaminer de leur passion, et vous faire comprendre une bonne fois pour toute, que l’importation privée, c’est un mode d’achat simple qui n’est pas réservé aux restaurateurs et aux initiés!

Ceci étant dit, passons aux suggestions de la semaine de la Bande des vins, des vins qui se trouvent, eux, en SAQ. Des suggestions un peu disparates, allant du grand classique au vin du nouveau monde un peu racoleur, mais savoureux!

Des bulles pour Johanne

Ce n’est pas que la Bande des vins cherche des prétextes pour boire des bulles, mais note dernière dégustation ayant eu lieu chez Johanne le jour de son anniversaire, l’occasion était trop belle pour ne pas essayer la cuvée Brut Majeur de la maison, Ayala, à Aÿ, en Champagne.  Cette maison de taille modeste comparée aux gros canons de la région de la Marne que l’on connaît bien, produit des champagnes à faible dosage, et parfois sans dosage. Le dosage étant cet ajout de liqueur sucrée après dégorgement, avant la seconde fermentation en bouteille.

Ce qui en résulte un champagne issu des cépages pinots noir et meunier, et chardonnay, aérien, d’une belle fraicheur et avec une pointe d’acidité vivifiante.

Des parfums de citron et de lime, et une bouche légèrement briochée, aux notes de pomme verte, et à la minéralité bien marquée. Très agréable et très festif. Un prix correct pour ce type de champagne.

AyalaBrut Majeur Champagne, Code SAQ : 11553137, 51,25 $

Cépages : pinot noir, pinot meunier, chardonnay

Note : 7,5/10

Petit fendant…

Avec la saison froide vient le temps des raclettes et fondues au fromage. Arrive aussi sur les tablettes de la SAQ ce petit blanc tout désigné pour accompagner ces plats.

Dans cette superbe région suisse du Valais, autour du Lac Léman, la vigne pousse sur de vertigineuses terrasses. Les cépages blancs, comme le chasselas, y sont roi.

Celui-ci, le Fendant de Sierre, présente un nez très expressif, aux notes florales et de fruits exotiques, comme la papaye. Un petit côté amandes aussi. La bouche est grasse, ronde, et présente à peu près les mêmes arômes que notre nez avait détectés. Malheureusement, il nous est apparu un brin lourd. Nous l’aurions aimé plus fin, plus frais. C’est toutefois un vin de gastronomie, plus agréable avec une bonne meule de fromage suisse bien relevée, que seul.

RouvinezFendant de Sierre, Valais 2010, Code SAQ : 00928937, 19,20 $

Cépage : chasselas

Note : 7/10

Un Bourgogne classique et savoureux

Rien d’original qui sorte des sentiers battus ici, mais un classique savoureux à sortir sans aucune gêne quand la visite se pointe à l’improviste.

Ce bourgogne 2008 de Patrice Rion sent bon le sous bois et les épices. Même les bois précieux. Jean-Philippe parlera même de parfum «d’église»…

La bouche est tout en délicatesse, d’une beau fruité, sur les petites fraises un brin surettes, notent Philippe et Jean-Philippe qui, de l’amateur de gros californiens larges d’épaules qu’il était jadis, prend de plus en plus goût aux vins délicats. Ajoutons à cela un petit côté épicé, minéral, et une pointe d’acidité en fin de bouche, ce bourgogne de facture classique nous a tous plu par sa délicatesse et son élégance. Un petit peu cher pour un bourgogne générique, mais il est très bon. Pour accompagner des viandes délicates.

Patrice Rion, Bourgogne 2008, Code SAQ : 10220736, 25,45 $

Cépage : pinot noir

Note : 7,5/10

Racoleur, et pourtant, on aime!

Passons dans un autre hémisphère. En Argentine. Les vins y sont souvent charnus, gorgés de fruits, chauds, parfois racoleur. Mais il y a des exceptions. Ce malbec provient de la Patagonie, région fraîche tout au sud du continent. Nous nous attendions à y trouver un vin moins confituré, plus frais, que ce à quoi nous habituent les régions plus torrides du nord.

Ce vin de la fin du monde, comme le dit son nom, présente toutefois un nez assez charnu. «Confiture de bleuets», note Jean-Philippe. Des épices aussi, clou de girofle. Réglisse.

La bouche se la joue aussi sur le thème du fruit confit. Une petite pointe de fines herbes et de menthe. Pourtant, si le fruit est très présent, il n’est pas lourd, le vin maintient une certaine élégance. Conclusion, même si on aime parfois des vins un peuplus distingués, un petit charmeur à l’occasion, quand il n’est pas trop grossier, c’est agréable! Pour le prix, il sera un succès assuré quand vous recevez une tonne d’invités avec viandes grillées bien relevées!

Bodega del fin del mundo, Malbec Del Fin del Mundo Reserva, Patagonia 2009, Code SAQ : 11156810, 17,45 $

Cépage : malbec

Note : 7,5/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :